François Lavallée

François Lavallée, trad. a.

Francois LavalleeAprès avoir reçu son diplôme de traduction à l’Université Laval de Québec (1985), François Lavallée a travaillé à son compte jusqu’à ce que, en 2009, il joigne les rangs d’Edgar, un cabinet de traduction de Québec, où il est vice-président à la formation et à la qualité.

Entre temps, en 2006, il a fondé Magistrad, une école de perfectionnement en traduction qu’il préside toujours et qui offre un peu partout au Canada une vingtaine de cours donnés par une dizaine de formateurs. Il anime dans le cadre de cette école trois cours d’un jour intitulés La traduction administrative… idiomatique!, dont le premier volet seulement a été donné plus de soixante fois et suivi par plus d’un millier de personnes.

Membre de l’Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec (OTTIAQ), François Lavallée a notamment enseigné à l’Université Laval, depuis 2002, la traduction générale, la révision, la traduction commerciale et la traduction juridique.

François Lavallée est aussi l’auteur de deux recueils de nouvelles (Le tout est de ne pas le dire, 2001; Dieu, c’est par où?, 2006), d’un roman (L’homme qui fuyait, 2013), d’un recueil de fables à la manière de La Fontaine (Quand la fontaine coule dans la vallée, 2007) et d’un guide pratique de traduction intitulé Le traducteur averti (2005). On peut commander ses livres, entre autres, sur le site de la librairie Renaud-Bray (www.renaud-bray.com).

Depuis 2009, il distille sur Twitter (@Magistrad_Plus) ses « conseils du réviseur », dont plusieurs centaines ont été regroupés avec ceux de Grant Hamilton dans Tweets et gazouillis pour des traductions qui chantent (Linguatech éditeur, 2012).

Advertisements